Réflexothérapie palmaire

 

reflexologie 79 palmaire

Réflexothérapie – Réfléxologie 79 palmaire

Tout d’abord, il faut dire que La réflexologie palmaire est une méthode émergente. Encore peu connue il y a quelques années, elle est de plus en plus utilisée actuellement en Europe. En effet, c’est en 1925, que le Dr Joe Shelby Riley et la physiothérapeute Eunice Ingham utilisèrent cette technique comme « anti-douleur » à des fins de soins thérapeutiques.

A ce jour, de nombreux hôpitaux de France, Suisse, Allemagne, utilisent la réflexologie palmaire. Dans le but, d’apporter une alternative pour soulager et apporter bien-être aux patients. Exemple : Certains réseaux de cancérologie incluent d’ores et déjà la réflexothérapie dans leurs soins de supports. En outre, elle permet la détente, soulage les douleurs et diminue les tensions crées par des traitements lourds :

  • Diminuer l’anxiété
  • La fatigue, nausée
  • Troubles de l’humeur
  • Dépression
  • Stress
  • Effet des traitements

Le touché thérapeutique est un allié pour aider à augmenter la qualité de votre vie !!!

La réflexothérapie palmaire, part du principe que l’ensemble du corps (structure osseuse, organique, hormonale, émotionnelle…) est représenté sur l’ensemble de la main. C’est à dire, que le corps est vu de manière globale en « zone  réflexe ».

Partant de ce fait, je stimule les ou la zone « réflexe » correspondant à l’organe.  Par exemple, en fonction du dérèglement fonctionnel énoncé par le bénéficiaire. C’est à dire, douleurs musculaires, arthrose, lombalgie, cervicalgie, maux de tête, tendinite, etc.

Les points et ou zones réflexes sont alors stimulés avec le bâton de verre, le détecteur manuel, détecteur fréquentiel, graines de vacaria , bâton de moxa ou simplement avec les doigts.

Finalement, aujourd’hui la réflexologie palmaire peut se pratiquer directement dans les entreprises, les maisons de retraite, les hôpitaux, institution sanitaire, médico-sociaux et à domicile.

La fréquence des séances dépend des troubles et de la réceptivité de l’organisme. Pour une problématique bien précise 2 ou 3 séances à 8 ou 10 jours d’intervalle peut être un bon rythme. Sinon, une visite  toutes les 3 ou 4 semaines permet un bon rééquilibrage et une bonne prévention. On peut également décider de recevoir une séance au début de chaque saison.

 

 

niort-reflexologie.com