Soulager les douleurs liées au cancer

La réflexothérapie, réflexologie, au service des personnes atteintes de cancer

la réflexologie, réflexothérapie utilisée chez les patients souffrant de cancer semble diminuer l’anxiété, parfois la douleur (Stephenson et coll., 2000) et améliore la qualité de vie (Hodgson, 2000). Toujours auprès de cette même clientèle, le stress, la douleur et la nausée peuvent être diminués par un simple massage des pieds (Grealish, 2000) et les troubles de l’humeur ainsi que la fatigue grâce au massage et toucher thérapeutiques (Post-White et coll., 2003). Chez des patients dialysés, douze minutes d’acupressure pratiquée trois fois par semaine, et ce pendant quatre semaines, ont permis de réduire significativement la fatigue et la dépression (Cho & Tsay, 2004).

Le Service des maladies infectieuses du CHUV de LAUSANNE, comprend une offre de service en réflexologie, réflexothérapie, notamment pour des patients souffrant principalement de problèmes hémato-oncologiques (leucémie, myélome, lymphome, SMD, anémie aplasique, etc.).

L’hospitalisation, fait régulièrement apparaître tout un cortège d’effets secondaires liés aux traitements. L’asthénie et le confinement en isolement ont alors pour effet de couper la personne soignée d’une partie des ressources qu’elle mobiliserait naturellement pour faire face. L’hospitalisation se résume alors parfois, pour un temps, à une suite subie de ressentis négatifs, qu’il s’agisse de gestes thérapeutiques ou de symptômes.

 

La réflexothérapie, réflexologie, au service de l’ONCOLOGIE à l’HOPITAL !

Les réponses thérapeutiques communément mobilisées dans les services des maladies infectieuses pour ce type de problématiques sont principalement médicamenteuses. Elles entraînent souvent des effets secondaires. Soulager la douleur, par exemple, est susceptible de provoquer des nausées, de la constipation ou de la somnolence. Le traitement de la nausée peut à son tour aggraver la somnolence et la constipation, causer des céphalées ou entraîner des vertiges. On observe donc que le tableau clinique typique est constitué de symptômes souvent liés entre eux et que la seule prise en charge médicamenteuse induit parfois, si elle n’est pas complétée par d’autres mesures, une spirale indésirable de ressentis négatifs se succédant en cascade.

Les problématiques récurrentes vécues par les patients renvoient aux stratégies d’adaptation inefficaces dues à la peur de la mort. Elles portent aussi sur la peur liée à la menace qui pèse sur l’intégrité physique, sur les craintes d’ordre psychologique, sur l’anxiété et la douleur, mais aussi sur le déficit nutritionnel en lien avec la fatigue, la faiblesse ou un état dépressif. Une autre problématique apparaît également en lien avec la perturbation des habitudes de sommeil reliée à l’anxiété, au stress ou à un état dépressif. En terme de symptômes, on mentionnera aussi la forte prévalence des nausées, l’inappétence, la douleur, la fatigue, l’anxiété et la somnolence, ou plus globalement d’un état de mal-être diffus.

L’idée de proposer des soins orientés sur le bien-être et la détente est née de ce constat et vise l’instauration d’un cercle vertueux dans l’évolution des symptômes. Le CHUV de LAUSANNE propose des actions visant la détente. Il est ainsi question de techniques de relaxation ou de visualisation positive, de méditation, de respiration profonde, de toucher thérapeutique et de massage des pieds, du cou, du dos ou des épaules, etc.

En conclusion, il est démontré, notamment par les études effectuée par le CHUV à LAUSANNE, que mon métier de réflexothérapeute, réflexologue permet de diminuer l’anxiété, parfois la douleur, le stress, la fatigue, les nausées, mal-être, déprime, dyspnée et l’ensemble des troubles fonctionnels. La réflexologie, réflexothérapie, est une approche peu invasive ayant la capacité à atténuer potentiellement plusieurs symptômes pour les personnes souffrant de problèmes hémato-oncologiques. Mon métier, est d’accompagner une personne vers un meilleur équilibre, dans sa globalité, en prenant en compte son bien-être physique, énergétique, émotionnel et mental pour relancer les processus d’homéostasie.

Source : Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), à Lausanne.

PACORY Mathieu (réflexothérapeute, réflexologue Deux-Sevres)

medecines-douce.fr; mtc-79.com; reflexologie-79.com; reflexologie-79.fr; reflexologie-86.fr; reflexologie-deux-sevres.com; reflexologie-entreprise.com; reflexologue-parthenay.fr